LE MARAÎCHAGE BIO : DEVENIR MARAÎCHER BIO ?

Devenir maraîcher bio, est-ce un rêve réalisable ? Comment s’y prendre ? Tout savoir sur le maraîchage bio, il y a de plus en plus de personnes qui ont envie d’un retour à la terre et de vivre de ce métier.

La formation

Le métier de maraîcher bio requiert certaines connaissances de bases. Et, même s’il est tout à fait possible d’apprendre en autodidacte, des cursus de formations existent : formations diplômantes pour les débutants ou non , formations pratiques sur des fermes biologiques (Ferme de Sainte-Marthe par exemple).

Les contraintes de travail

Avant de s’installer en maraîchage biologique, il est également indispensable d’avoir pleinement conscience de la charge considérable de travail liée à cette activité.

Une bonne condition physique est évidemment impérative. Et, si les conditions climatiques sont agréables au printemps ou en automne, c’est parfois beaucoup plus difficile en été (fortes chaleurs) et surtout en hiver…

Fin des horaires fixes, oubliez les vacances en été en débutant l’activité mais plus tard possibilités de prendre quelques jours.

Le salaire

Les agriculteurs bio de Basse-Normandie, la rémunération moyenne est de 740 par mois. Pourtant 85 % des maraîchers bio se disent satisfaits. Un maraîcher sur cinq ne se prélève aucun revenu, les maraîchers bio travaillent six jours sur sept, jusqu’à 59 heures par semaine en pleine saison…Mais les principaux circuits de commercialisation saturent : les paniers des Amap (27%) et les marchés (41%).

Amap : Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne

L’avenir

Le maraîchage bio à un avenir promettant du à ces différentes nouvelles technologies et les moyens de vente. Tout est fait pour que le maraîcher ai moins de problèmes de santé dans l’avenir.

Environnement

Il n’y pas beaucoup d’usage de pesticides alors les terres sont plus respectées donc mieux pour l’environnement.

Morgan